Astuces pour bien tailler sa haie

Publié le : 12 avril 2018

La taille d’une haie peut s’avérer une opération délicate si l’on ne sait comment s’y prendre ou si l’on ne se pose pas les bonnes questions en amont. Or, la taille est primordiale pour stimuler la croissance et la floraison des arbustes qui composent une haie.
Il faut savoir que la haie a un rôle bien défini : délimitation, occultation, brise-vent… Vous attendez qu’elle soit compacte et dense ? Ou plutôt légère et aérée ? Voici quelques astuces pour obtenir un résultat satisfaisant et profiter pleinement de vos plantations.

Taille d'une haie ou d'arbustes

Quand tailler sa haie ?

Il est préférable de tailler sa haie une à deux fois par an (parfois trois fois pour certaines espèces: buis, taxus…). En hiver pour la première fois, puis en automne pour la seconde.
Il faut éviter d’entreprendre une taille en période de canicule ou de grand froid car vous risquez de fragiliser vos plantes.

Comment tailler sa haie ?

La haie dite « libre » ne demande que des tailles légères de temps à autre.

La haie dite « taillée » exige plus de rigueur et de travail pour créer un aspect de mur végétal dense et fourni.

  • Il est nécessaire de faire une taille de formation au départ
  • Puis un entretien régulier sera nécessaire

La taille de formation

Elle s’effectue un an après la plantation, à la fin de l’hiver, une fois le risque de gelée écarté. Elle est nécessaire pour stimuler les ramifications des branches plutôt dès la base de l’arbuste et elle sert à donner une forme régulière à l’ensemble.

  • Procédez à la taille des arbustes à feuillage caduc qui comptent moins de 4 branches à 20 cm du sol. Il est nécessaire de tailler les arbustes caducs ou les conifères en respectant la règle suivante : chaque année la haie doit perdre la moitié de sa nouvelle pousse.
  • Procédez à la taille les arbustes à feuillage persistant à la moitié de la longueur des rameaux.

Attention à ne jamais couper la flèche des rameaux principaux avant que l‘arbuste n’ait atteint sa hauteur finale.

haie buis basse

La taille d’entretien

Elle doit s’effectuer en hiver.
Cette taille reste légère et consiste à tailler la moitié des nouveaux rameaux.
Idéalement, il faut renouveler tous les ans jusqu’à ce que la haie ait la hauteur que vous souhaitez.

Elle a pour but de maintenir la forme établie à l’issue d’une taille de formation en préservant la solidité et la santé des végétaux. Elle est en quelque sorte une aide apportée aux végétaux afin qu’il puissent se régénérer et devenir plus vigoureux. Ce type de taille permet également de favoriser la floraison en augmentant la ramification.

La taille d’une haie « régulière »

Une haie régulière doit être taillée 3 fois dans l’année : en mai, fin juillet, fin septembre.
Tout dépend du type d’arbustes que vous avez plantés et de leur croissance.
Vous pouvez décider de la forme que vous souhaitez donner à votre haie (rectangulaire, sommet droit, sommet arrondi ou bien encore trapèze). Un sommet arrondi ou bizuté vous facilitera la tâche.

La taille d’une haie « libre »

Une haie dit « libre » est composée de différents végétaux. Elle gratifie son heureux propriétaire d’une multitude de couleurs, de formes, de teintes selon les espèces sélectionnées.
En règle générale, il faut planter les arbustes tous les 100/120 cm environ. Un subtil mélange de persistants et de caducs permet de profiter de sa haie à différentes périodes de l’année.
Si l’objectif est de s’isoler des regards extérieurs, alors mieux vaut inverser le rapport et privilégier les persistants.
Pour le choix des espèces, demandez conseil à un paysagiste/pépiniériste. Il saura vous guider selon vos envies ou vos contraintes.

haie colorée à feuillage persistant

Quels outils faut-il pour la taille ?

  • Des gants de jardin pour protéger vos mains.
  • Des lunettes de protection.
  • De l’alcool à 90° pour désinfecter vos outils et ne pas propager les maladies.
  • Du lubrifiant pour les lames si vous utilisez un taille-haies .
  • Le sécateur, un outil manuel permettant de couper les rosiers ou petits arbustes.
  • La cisaille pour donner une forme ou du volume aux végétaux.
  • Le sécateur de force, conçu pour couper les branches de diamètre moyen.
  • L’échenilloir pour les branches hautes, de diamètre petit à moyen.
  • Le taille-haies à moteur ou électrique permet de travailler un plus grand rendement.
  • La tronçonneuse pour de l’élagage de grosses branches.

Quelques principes de sécurité à respecter ?

  • Protégez vos mains avec des gants épais, vos yeux avec des lunettes et vos pieds avec des chaussures adaptées.
  • Pour vous protéger du bruit des outils thermiques, équipez-vous d’un casque anti-bruit ou de bouchons.
  • Si vous utilisez un taille-haies, assurez-vous que personne ne passe dans la zone de taille ou ne passe derrière la haie.
  • Si possible, travaillez au sol et non sur un escabeau ou une échelle. Si vous devez couper des haies trop hautes, utilisez une perche fixe ou télescopique qui vous permettront plus facilement d’obtenir des résultats satisfaisants.
  • Ne vous lancez pas dans des travaux de jardinage par temps de pluie. Attendez que le temps soit clément c’est-à-dire un temps sec et sans vent !

Si vous avez un travail à réaliser en hauteur, si vous n’avez pas le temps ou bien si la tâche vous semble trop importante (rabattage de haie), faites appel à un professionnel paysagiste/pépiniériste. Contactez-nous

Nous n’avons plus qu’à vous souhaiter de belles journées de jardinage !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *